Raymond Ostertag

Blog de Raymond Ostertag

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 29 mai 2005

+30

C'est sous la chaleur que j'ai effectué ce nouveau parcours de golf à Sarrebourg. L'aspect du golf était particulièrement soigné ce qui m'a plutôt étonné car j'en avais gardé le souvenir d'un parcours semi-champêtre. Les fairways ont maintenant perdus leur aspect de paturages pour ressembler à des fairways. Coté score je suis loin de mon meilleur résultat mais je suis plutôt satisfait de mon jeu, surtout des longs coups. Pour une fois le putting a été médiocre mais surtout j'ai rencontré des difficultés aux abords des greens avec pas mal de coups en lob mal exécutés. Il faut dire que c'est très difficile à doser et trop court ou trop long, à chaque fois j'ai payé cash. En revenant sur Strasbourg je suis passé à Go Sport et j'ai acheté un Wedge lobbeur 60°. Encore une dépense car il y a à peine 2 semaines j'avais acheté deux bois-fers hybrides, un 2 et un 4. C'est très cher mais ça vaut le coup d'essayer car il n'y a pas photo quand à la facilité de jouer entre ce type de club et un vrai fer 4 ou 2. Là où je n'avais aucune solution pour atteindre le green en sécurité à cause de la distance et/ou du lie, je n'ai maintenant plus qu'à sortir mon club miracle ! Bon :) concrètement le bois-fer 4 se joue très facilement du fairway et aussi facilement du rough, pour le bois-fer 2 c'est déjà assez chaud sur le fairway, il vaut mieux avoir un bon rythme de swing.

samedi 28 mai 2005

Mandriva LE2005

La semaine dernière j'ai installé la dernière version de Linux Mandrake 10.2 qui a dorénavant changé de nom, il faudra s'habituer à parler de Mandriva Limited Edition 2005. Comme d'habitude la Mandriva s'est installée sans coup férir avec une reconnaissance exemplaire du matériel. Il est bien évident que Linux ne supportant pas tous les matériels ( ou est-ce l'inverse ? ) j'ai fait attention à n'acheter que du matériel compatible, mais même ainsi souvent il faut souvent finir telle ou telle configuration de matériel à la main. Imprimante et scanner, tablette graphique, appareil photo fonctionnent sans ajout de pilote ou édition de fichier, avouons que c'est confortable. La connection ADSL (j'utilise NeufTelecom via la prise réseau) posait problème à cause de la carte réseau qui était mal prise en compte, ce n'est plus le cas maintenant et je peux configurer mon compte chez Neuf directement depuis le panneau de configuration. Coté logiciel c'est moins interressant pour moi, dès que j'essaye d'installer ou compiler mes applications favorites qui ne sont pas incluses dans la distribution, j'en viens rapidement à utiliser la version instable via internet Cooker avec les risques que cela comporte. Souvent il manque un paquetage *-devel pour compiler et c'est énervant d'avoir la librairie d'installée sans le paquetage devel. Je ne comprends pas cette politique de séparation des paquetages. Autre bémol la mise en place du double boot qui consiste à ajouter un simple «chainloader» alors qu'il y aurait mieux à faire. Au même chapitre le nommage erroné des partitions des disques durs hde et hdf au lien de hda et hdb n'aide pas. Ubuntu m'avait généré automatiquement un fichier de boot grub quasi parfait et c'est maintenant de celui-ci que je m'inspire.

dimanche 15 mai 2005

Voyagez solidaire !

Les journées consacrées au commerce équitable sont aussi aussi l'occasion de découvrir une formule de voyage qui a le vent en poupe : le voyage solidaire. Pour se faire une idée de quoi il s'agit, je citerais la Route des sens Loin des sentiers battus du tourisme de masse, nous vous proposons des voyages de découvertes, de rencontres et d'échanges pour une démarche équitable, solidaire et responsable. Ces voyages vous proposent un hébergement chez l'habitant pour une découverte authentique du pays visité. Les bénéfices financiers du voyage doivent profiter aux locaux et non pas à des intermédiaires ou financiers, ce qui est le but premier du commerce équitable. Voici quelques liens à consulter :

samedi 14 mai 2005

Brasserie de Saint-Pierre

Saint-Pierre est un petit village d'Alsace situé entre Sélestat et Barr. À deux pas de la route des vins on ne s'attendait pas à trouver une brasserie artisanale mais si vous passez à la hauteur d'Andlau sur cette route ultra-touristique faites un détour à la brasserie-restaurant de Saint-Pierre où vous pourrez dégustez des bières artisanales et de nombreux plats locaux à base de bière. Il est également possible de visiter les installations brassicoles qui sont visibles et accessibles directement depuis le restaurant. La brasserie miniature produit une blonde, une blanche, une brune, une ambrée et des bières de saisons. D'autres produits locaux sont disponibles à la vente.

Voici une photo regroupant l'ensemble de la production disponible en Avril 2005. Saint-Pierre est accessible depuis la sortie 13 de l'autoroute A35, plan sur viamichelin

lundi 9 mai 2005

?

Ange le mythique groupe de rock français des années 70 continue bon gré mal gré à sortir albums sur albums. Les goûts ont changés mais le groupe est resté fidèle à lui-même et à son style unique qui lui assure un groupe de fans (comme moi) pour acheter les albums et assister aux concerts. Pourtant la constitution du groupe a changé, seul reste le charismatique Christian Decamps, exit son frère Francis Descamps ou le guitariste Jean-michel Brezovar. Bienvenue à son fils Tristan Descamps et aux autres comme la chanteuse Craoline Crozat (et oui Ange a une chanteuse !). Mais malgré tout Ange est toujours Ange, signe d'originalité ou refus du bizness-system le dernier album n'a pas reçu de titre. C'est à vous de décider comment l'appeler, il s'appelera «?». L'album est un spouçon décevant, j'ai largement préféré «Culinaire Lingus», «La voiture à eau» ou «Sève qui peut» dans les productions de ces 15 dernières années. Gageons que le groupe se rattrapera sans problème en concert où il produit toujours une impression formidable pour une durée de 4 heures de bonheur (j'ai assisté à 3 concerts d'Ange dans ma vie, parmi les meilleurs avec The Musical Box).

Quelques liens utiles :

Un pied dans la marge

La liste des concerts, il y en a bien un dans votre région, cette année je ne suis pas gaté, peut-être Florange le 28 mai

AngeWeb

dimanche 8 mai 2005

2/9 au Skingame

Coup de chance dimanche matin il n'a pas plu, ça tombe bien car je me suis inscrit pour un petit amusement au sympathique Golf du Fort. Sur ce 9 trous compact (par 30) était organisé un skingame, 4 joueurs font ensemble le parcours, celui des 4 qui fait le meilleur score sur un trou le remporte. Cela a donné au final une partie équilibrée, disputée mais jouée dans une ambiance extra. Trois trous ont été partagés, 4 ont été remportés par mes adversaires (dont 2 birdies) et j'ai remporté les 2 restants. Je suis revenu content et avec 3 balles neuves et une bouteille de crémant !

jeudi 5 mai 2005

Globulation

Globulation est un jeu libre et gratuit de stratégie temps réel. Comme tous les jeux de ce type il faut recruter, récolter, construire, évoluer puis péter la gueule à son voisin avant qu'il ne le fasse. Mais je vous rassure, Globulation n'est pas un vulgaire jeu de baston mais bel et bien un jeu ou la gestion est la partie la plus complexe. Le jeu est simple à prendre en main, un didacticiel et des campagnes vous y aident. Les unités sont recrutées dans une ruche et sont spécialisées entre ouvrière, exploratrice et guerrière, les unités sont toutes des globules ! Ceux qui sont habitués à de multiples races avec une grande variété de guerriers en seront pour leurs frais. La ressource principale est le blé pour la nourriture et le bois pour la construction mais on trouve aussi des oranges, prunes, cerises, pierres, algues et papyrus. Les ressources repoussent, le blé peut disparaitre si vous en consommez trop mais il y a aussi le risque que vous vous retrouviez envahis par vos propres ressources jusqu'à l'étouffement. Les batiments sont peu nombreux, l'auberge, l'hopital, le camp, l'école, la piscine, etc... ils servent à nourrir ou entraîner vos globules pour les faire évoluer. Un seul batiment de guerre : la tourelle. Les batiments peuvent évoluer et vous aurez grand intérêt à le faire ! La gestion des exploratrices et guerrières est ultra simple, il suffit de placer des drapeaux sur le terrain, d'y affecter une quantité et les globules vont faire leur maximum pour rejoindre vos drapeaux. Une fois sur place elle font leur devoir toutes seules comme des grandes. Nul n'est besoin de gérer individuellement les globules, en fait on ne peut pas les gérer individuellement, le jeu est basé sur le micro-management comme Majesty par exemple. Pour les ouvrières c'est plus complexe, elles récoltent les ressources, construisent les batiment puis ensuite sont appelées à oeuvrer dedans et il faudra gérer finement la quantité des ouvrières au travail batiment par batiment. Les ouvrières peuvent aussi défricher les bois et champs de blé et on peut baliser le terrain avec des zones d'interdiction ou au contraire d'obligation pour préserver ou consommer telle ou telle ressource. En général vous n'aurez pas autant d'ouvrières que vous le souhaitez et vous aurez tendance à vous mettre dans le rouge. Attention car toute votre économie peut rapidement s'écrouler, les globules consomment dans les auberges de la nourriture en permanence, sans de bonnes récoltes les globules vont s'affamer, commencer à tourner en rond ce qui va accroitre votre déficit économique et puis elles vont mourir à la pelle. Difficile d'enrayer une telle spirale :)

Une capture d'écran montrant l'invasion d'un camp par des globules guerrières. On distingue deux ruches, des auberges, un hopital, une piste de course, un camp, une tourelle, du blé, des bois et de la pierre. La barre du haut montre 81 ouvrières, 6 exploratrices et 14 guerrières. A droite le tableau de bord avec la mini-carte. Les deux cercles sont des drapeaux de défrichage.

mardi 3 mai 2005

Kolby

Kolby est arrivé sur cette planète le jeudi 28 avril 2005. C'est un petit garçon de 4,5 kg. Lieu d'atterissage : Grand Forks en Colombie Britannique. Pedigree : fils de mon neveu Kenneth et de sa femme Karina, petit-frère de Kendra, petit-fils de ma soeur Evelyne. Bienvenue à Kolby !! Je serais sur place fin juillet, dèbut août pour le mariage de mon deuxième neveu Mackie.