Raymond Ostertag

Blog de Raymond Ostertag

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 30 janvier 2006

Alsace 2004-2005

J'ai ajouté à la rubrique Alsace en Images un lot de photos réalisées dans les derniers mois écoulés. Les thèmes sont plutôt variés, il s'agit d'endroits souvent peu touristiques mais présentant un intérêt certain.

  1. Hatten : On y trouve un musée de libération de l'Alsace de 44-45 qui s'est déroulée en 2 étapes la faute à la contre-offensive des Ardennes qui a démobilisé l'armée américaine de la région Alsace. Une batisse est consacrée aux « Malgré-nous », mon père fut un de ces alsaciens envoyés au front russe sous l'uniforme de la Wehrmacht.
  2. Pechelbronn : On y trouve le musée du pétrole alsacien, et oui ça a existé sous la marque Antar !
  3. Maison de l'outre-fôret : On y viste une maison rurale alsacienne typique, c'est comme c'était chez mes grands-parents
  4. Rhin : Les photos prises au cours de mes balades à vélo dans le vieux Rhin du coté allemand
  5. Kinzigtal : Une belle balade à faire en voiture dans la Forêt Noire
  6. Biesheim : On y trouve un musée gallo-romain et un musée de l'instrumentation optique
  7. Breisach : Joli village coté allemand

Il me reste encore des photos plus anciennes ou plus personnelles que j'ajouterai plus tard. Comme je n'ai pas de photos des sites les plus touristiques , je ferai un mini guide touristique que je complèterai plus tard par des photos.

dimanche 29 janvier 2006

Le grand plongeon

Le grand plongeon est le titre que j'ai donné à une de mes images numériques réalisée avec GIMP. Le site Gimp-attitude, qui dispose d'un forum aujourd'hui bien vivace, propose à ses membres des petits défis graphiques. Il ne s'agit pas de duels mais juste de rélever un simple défi autour de la réalisation d'une image. Au bout d'un moment plus personne ne relève le défi et il est alors temps de donner la solution. Je me suis attelé à la tache entre Noël et Nouvel-an et j'avais presque terminé lorsque ma carte-mère a décidé de rendre l'âme. Finalement c'est en Janvier que j'ai pu achevé ce didacticiel La réalisation du Grand plongeon. Vous devriez y trouver tous les renseignements nécessaires à la réalisation de cette image. Rien de bien difficile mais c'est vrai que pour réaliser de telles images à partir de rien il faut mieux avoir une bonne connaissance du logiciel GIMP. Lire un bon bouquin est souvent la clé d'un bon départ et finalement du succès. Qui n'a pas rêvé de pouvoir faire à la demande toutes sortes d'image numériques, de la composition intégrale jusqu'au corrections de photographies en passant par les petits montages style carte de voeux ou l'imagerie pour le web ? Tout celà est possible avec GIMP. Au lieu de pirater Photoshop, faites vous offrir un de ces excellents bouquins sur GIMP, et faites comme-moi, maîtrisez la bête.

samedi 28 janvier 2006

Traductions françaises de Gimp-2.3

Celà faisait bien une année que je n'avais plus touché aux traductions de Gimp. Il faut dire que le développement est particulièrement lent et que je n'avais pas vraiment beaucoup de pain sur la planche non plus. En fait j'avais réalisé ces traductions fin novembre 2005 mais elle attendaient quelque part chez Christophe Merlet (le grand gourou de la traduction française de Gnome) d'être commitées. Ce dernier étant malade un autre gourou a pris sa relève et les fichiers ont été enfin commités. Gimp-GAP a aussi été remis à jour grace à Stéphane Raimbault qui s'en est occupé. Je n'ai pas rencontré de problème de traduction particulier, la principale nouveauté concerne les profils colorimétriques ICC et le jargon n'est pas aussi ésotérique que celui de GAP (pauvre Stéphane).

Pour tester les nouveaux fichiers de traduction (.po) il faut attendre la prochaine version de développement ou bien les télécharger depuis http://l10n-status.gnome.org/HEAD/fr/extras/index.html, les mettre dans les répertoires "po", les renommer "fr.po" et refaire "make" et "make install" pour chaque répertoire. Notez bien que je n'ai pas relu les fichiers et qu'à part le choix des mots importants ce n'est pas la peine de m'envoyer des remarques. Je ferai une revue complète pour la version 2.4.rc0 (un de ces 4 donc).

vendredi 27 janvier 2006

Petites balades d'hiver pour le boulot

Dans mon travail de chef de projet il m'arrive de temps en temps de visiter des fournisseurs, soit pour développer soit pour réceptionner un composant d'une de mes machines. Allemagne, Italie et Espagne (hors France) sont mes pays de prédilections, plus rarement l'Autriche et la Suisse. Je ne sais pas pourquoi mais souvent c'est en hiver que je me déplace ou peut-être qu'en cette période de l'année les déplacements sont plus marquants.

La semaine dernière je suis allé avec 3 collègues en Allemagne, de l'autre coté de la Forêt Noire, dans le Jura Souabe. La météo était si mauvaise qu'on a pris le train de Strasbourg à Ulm. Arrivé sur place il y avait beaucoup de neige mais la température était assez clémente pour l'endroit et la saison ( -2°C). La spécialité de la région sont des Maultaschen, ces espèces de grosses ravioles farcies au porc qu'on déguste accompagnées d'un bière nature non filtrée. Le genre d'en-cas que j'adore ! D'ailleurs je traverse volontiers le Rhin pour acheter des Maultaschen. On en trouve aussi au rayon frais dans les magasins Coop ici en Alsace. On est rentré sans encombre par le train du soir.

Cette semaine c'était l'Italie avec 2 collègues, dont un italien. Après avoir traversé en voiture la Suisse via le long tunnel du Gothard (17 km) on arrive à Milan assez rapidement. En virant vers l'Est ce sont des suites ininterrompues d'usines et de magasins qui s'alignent de part et d'autre de l'autoroute. 80 km plus loin on arrive à Brescia une cité possèdant une forte activité industrielle où sont installés certains de nos fournisseurs. Je m'attendais à une température d'une dizaine de degrés mais c'était plutôt en petit -4°C qui sévissait dehors (brrr !). Après on est revenu vers Milan, puis on a continué dans les montagnes piémontaises à Biella puis au-delà de Turin à Lenzo. À chaque fois on s'est retrouvé dans des petits villages typiques nichés dans les contreforts des montagnes. Par hasard on s'est restauré dans un restaurant offrant un menu quasi-gastronomique, oublié les pattes et les pizzas pour découvrir des spécialités régionales beaucoup plus intéressantes. Au retour par le tunnel du Grand Saint-Bernard on a été surpris du peu de neige rencontré dans les Alpes. Dire que dans cette région les Jeux olympiques démarrent dans peu de temps ! Arrivé à Strasbourg il faisait bien plus mauvais temps qu'en Suisse... c'est bien la première fois que ça m'arrive.

jeudi 12 janvier 2006

Changement d'ordinateur

La fin de l'année s'est soldée par une grosse migraine avec une carte-mère claquée sur mon PC. Celà faisait depuis le mois de mai que mon ordinateur fonctionnait de façon chaotique, les problèmes matériels se succédants. Finalement plutôt que de changer la carte-mère, avec peut-être le risque de voir les problèmes continuer, j'ai opté pour l'achat d'un tout nouveau PC.

Première surprise, j'ai trouvé des PC vendus avec Linux (non installé) pour des prix modiques (280€ chez Saturn). Mais bien sûr le matériel est lui aussi assez modique et pour un ordinateur principal j'ai préféré prendre une configuration plus musclée, avec Windows donc. Après avoir vérifier le bon fonctionnement de l'ordinateur avec Windows je me suis lancé dans la récupération de mon ancien disque dur et de l'installation de Linux. J'ai pu brancher le vieux disque dur sur un connecteur IDE libre et jouer avec la configuration du Bios pour installer Linux dessus sans toucher au nouveau disque. Après est venu la longue série des tests de distributions pour vérifier si elles sont compatibles ou non : Agnula, Kaella, Ubuntu, Mandriva et finalement c'est avec Suse que j'arrive à un premier résultat encourageant : un boot complet avec une interface graphique VESA et l'ADSL en état de marche. Ce n'est jamais facile d'installer Linux sur du matériel récent, j'avais un peu oublié ça (gloups). Reste encore un peu de boulot à faire avant un retour à la normale mais je vois enfin le bout du tunnel.