Raymond Ostertag

Blog de Raymond Ostertag

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 18 novembre 2006

WikimediaCommons

Je me suis inscrit sur WikimediaCommons, cette banque de données de médias sous licences libres. Elle est destiné à fournir de la matière pour l'encyclopédie WikiPedia mais on peut utiliser les images dans des documents personnels du moment qu'on respecte les licences. C'est donc une façon globale de partager des médias, un peu comme Flickr pour les photos mais avec des licences claires. En faisant celà, je poursuis deux buts : premièrement ajouter des photos qui serviront effectivement à illustrer Wikipedia, deuxièmement à réutiliser des images pour illustrer des carnets de voyages. Concrètement je vais ajouter des photos de mes voyages et d'Alsace et les ajouter dans des articles Wikipedia, créer ou enrichir des articles Wikipedia et y ajouter mes photos (surtout sur l'Alsace), rédiger mes carnets de voyages (Allemagne, Espagne, Suisse, Autriche, Italie, Belgique, Tchéquie) et les illustrer par des images prises sur WikimediaCommons. Le problème que j'ai avec ces vieux voyages en Europe est que je n'ai pas ramené de photos (ou si peu) et ne mettre que du texte n'est pas agréable à l'oeil. J'ai fait beaucoup de beaux sites, paysages, villes en Europe qui sont si près de chez nous et ne pas en parler du tout serait dommage.

samedi 11 novembre 2006

Krita et Gimp, le lièvre et la tortue ?

Tout le petit monde de l'infographie libre commence à suivre de près Krita, ce petit logiciel de dessin intégré à la suite bureautique KOffice et qui impressionne de plus en plus par les fonctionnalités annoncées à chaque nouvelle version. D'autant plus qu'il les sort à un rythme soutenu, tout le contraire de Gimp ! Pour l'instant Krita a surtout convaincu les utilisateurs de KDE sous Linux ou Mac (pas de version pour Windows) et les rébarbatifs incurables à l'interface multi-fenêtres. Sur mon système Linux je dispose de Krita-1.4, une version devenue maintenant obsolète et qui ne m'a pas convaincue pour un usage avancé. Il y a encore un manque cruel de certains outils de base et le seul plus de cette version semble être des capacités de dessin évoluées. C'est déjà pas mal quand même. Avec la version 1.6, Krita semble offrir de nouvelles possibilités qui accroissent significativement son potentiel vers le traitement de l'image numérique. Le plus marquant est sans aucun doute que tout ce qu'apportera le futur GEGL à Gimp semble déjà intégré à Krita ! Ce petit logiciel de dessin manipule déjà les images en 16 bits, gère les profils ICC, le CMJN et le LAB ; ce n'est plus vraiment un petit logiciel de dessin mais plutôt un concurrent direct (avoué ?) à Gimp. En tout cas un premier pavé dans la marre, en attendant une version 2.0 encore plus alléchante et surtout qui promet une version Windows. Alors, une redistribution des cartes dans le monde de l'infographie libre serait-elle en vue ?

C'est là que mes problèmes commencent. Bien qu'ayant les RPM adéquats sous la main je n'ai pas réussi à les installer. Problème de dépendances « à la con » *#!? qui disparaitra avec le temps. J'ai juste un peu de frustration en ce moment :) Ça fait quand même réfléchir, Krita n'est pas vraiment un logiciel autonome comme Gimp. Il fait partie intégrante de la suite bureautique KOffice et, par exemple, on ne peut le scripter en Python que via cet artifice. KOffice est une excellente suite bureautique mais Krita pourrait finalement devenir plus populaire que KOffice auquel cas une version autonome sera plébiscitée. Il ne faut pas non plus oublier que Gimp dispose d'une importante communauté d'utilisateurs, de nombreux scripts et greffons et aussi de livres et ressources tandis que Krita n'est encore qu'un nom connu que de quelques initiés.

En conclusion, il me semble qu'il y ait une petite course en vue. Si Krita sort une version autonome pour Windows (la 2.0 ?) avant que Gimp n'intègre GEGL (la 3.0 ?), il y aura forcément un nouvel afflut d'utilisateurs vers Krita et Gimp va souffrir de cette nouvelle concurrence. À l'inverse si Gimp-3.0 sort avant Krita-2.0, la base des utilisateurs et contributeurs s'en trouvera consolidée et Krita ne pourrait bien que ramasser les miettes une fois sorti sous Windows. À ce petit jeu, il se pourrait bien que contrairement à la fable le lièvre (Krita) arrive avant la tortue (Gimp)...