Raymond Ostertag

Blog de Raymond Ostertag

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 22 février 2009

Médiathèques de la CUS

Ce week-en je suis allé faire un tour à la médiathèque ouest de la CUS (Communauté Urbaine de Strasbourg). Située à Lingolsheim, c'est la troisième médiathèque de ce type à ouvrir. En quelques années à peine, sont apparues les médiathèques sud à Illkirch et Malraux à Strasbourg. J'ai commencé tout naturellement par m'inscrire à celle d'Illkirch qui se trouve à deux pas de mon travail. On y trouve des livres comme au temps des bibliothèques mais aussi des DVD, des CD, des magazines et des postes internet. Au rayon des livres, je prends en ce moment des romans d'Amélie Nothomb (je fini de lire la collection complète), et parfois des livres de SF, Asimov, Tolkien, etc. Je prends aussi des BD de Claire Brétecher, Reiser, Gotlib, Jacques Martin ou divers SF. Je passe régulièrement au rayon informatique où je cherche des livres sur le Web (CSS, PHP, Ajax), Python ou même Google Story pour me distraire. Les guides et livres sur les voyages passent aussi entre mes mains pour les préparer ou pour trouver de l'inspiration sur telle ou telle destination. Au rayon des magazines, je trouve de quoi lire à Illkirch, Linux Pratique est mon préféré (on trouve Linux Magazine à Malraux), mais aussi Géo, Terre sauvage, Grands reportages, Ça m'interesse, Capital, Fluide glacial, L'Equipe, les DNA... Et bien sûr, 2 DVD par semaine et de temps en temps un CD de pop-rock années 70 ou 80.

Le principal avantage du système des trois médiathèques est qu'on s'inscrit au trois d'un coup. Ensuite on peut consulter le catalogue et faire des réservations sur internet. On peut donc facilement s'organiser pour piocher le meilleur des trois sans se fatiguer. Sur place, c'est parfois décevant car des DVD ou des livres récents vont tourner en permanence par réservations pendant une longue période. Il faut donc mieux aller sur place pour faire de la découverte ou de la lecture de magazines et chercher un média précis par internet. Tout est maintenant regroupé sur un seul site Web : Médiathèque de la Ville et de la Cummunauté urbaine de Strasbourg

En fait le réseau est encore plus vaste que ça. Au-delà des trois médiathèques, on accède gratuitement au réseau des huits bibliothèques internes de la ville de Strasbourg. Il suffit de s'inscrire avec une justification de domicile, il n'y a rien à payer en plus. Le catalogue des bibliothèques de Strasbourg est aussi disponible sur internet, par contre les réservations ne se font pas par internet mais par téléphone ou par courrier. Les deux réseaux sont séparés et fonctionnent un peu différemment. C'est d'ailleurs un peu confus au début. Ce que vous empruntez dans un réseau ne compte pas pour l'autre réseau, vous pouvez cumulez les emprunts entre les 2 réseaux. Attention les médiathèques sud, ouest et Malraux sont dans le même réseau donc vous ne pouvez pas cumuler les emprunts de ces 3 médiathèques. Avec le réseau des bibliothèques de Strasbourg, vous pouvez ramener les médias dans n'importe laquelle des 8 bibliothèques. Par exemple si vous empruntez au centre-ville, vous pouvez rapporter les médias à la Meinau (ce que je fais). Mais pour les 3 nouvelles médiathèques, vous devez ramener les médias dans leur médiathèque d'origine, les documents pris à Illkirch sont à ramener à Illkirch et ceux pris à Malraux sont à ramener à Malraux. Voilà, je vous l'avais dit, c'est confus mais on s'y fait vite.

dimanche 1 février 2009

Turquie avril 2009

Mon prochain voyage sera en Turquie avec l'association Arts et vie, le circuit s'appelle Asie Mineure. D'un durée de 14 jours, c'est un circuit classique à travers les hauts-lieux du tourisme de la Turquie. On démarre par Istanbul, la viile célèbre pour ses mosquées et son bazar. Puis direction l'intérieur des terres et Ankara, la capitale établie par Atatürk. Ensuite c'est le site de la Cappadoce avec ses paysages uniques, ses maisons troglodytes et ses villages entiers souterrains. On passera à Konya, capitale de l'ordre des derviches tourneurs. En s'approchant de la mer Méditérannées, impossible de louper Pamukkale, l'antique Hériapolis, les thermes et les paysages des eaux se déversant de vasque blanche en vasque blanche. S'en suit, une série de sites antiques : Aphrodisias, Priène, Milet, Didymes, Éphèse. Le tour s'achève par les villes de Pergame et par la ville de Bursa grand centre caravanier de la route de la soie.

La Turquie a une longue histoire mouvementée. Peuplée très tôt pour les Hittites, civilisation avancée dont on ne sais plus grand chose puis par les Grecs (Pergame, Troie), elle devient province de l'empire Romain. A la scission de ce dernier, la Turquie devient le centre de l'empire Byzantin pendant un millénaire avant de passer sous contrôle Turc et de devenir centre cette fois de l'empire Ottoman. La Turquie a vu se développer des foyers chrétiens parmi les tous premiers puis c'est le schisme de l'orthodoxie vers l'an 1000. Enfin c'est l'islam qui s'est opposé dans le pays avec les Turcs. Aujourd'hui la Turquie est une république depuis 1923 et c'est un état laïque depuis le passage au pouvoir d'un certain Atatürk. C'est donc une plongée dans toute cette longue histoire que propose le voyage en plus des paysages remarquables.

Départ le 19 avril, retour le 1 mai.