Raymond Ostertag

Blog de Raymond Ostertag

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 26 mai 2009

Photos de Turquie

De mon voyage en Turquie, j'ai ramené plus de 1000 photos. Après élimination des déchets et des inutiles, j'ai conservé un jeu total de 680 photos. Sur Internet c'est finalement une sélection de 380 photos qui va vous permettre de voyager avec moi.

A la lecture du programme des visites, mon premier réflexe a été de m'équiper d'un petit trépied en prévision des nombreuses photographies d'intérieur. C'est devenu la norme aujourd'hui, les photos au flash sont interdites. Ce que j'ai découvert lors de ce voyage, c'est que maintenant parfois les trépieds le sont aussi ! Pas partout non plus, dans beaucoup de mosquées j'ai pu utiliser le trépied, avec à l'arrivée des belles photos de coupoles, de murs et d'intérieur bien nettes et bien détaillées même au zoom. Pour les autres... un peu de retouche avec Gimp permet de rendre la photo acceptable. Généralement soit il y a du flou, soit il y a du bruit, soit un mélange des deux. Contre le bruit, j'ai utilisé la G'MIC toolbox et contre le flou un filtre passe-haut. C'est bien mieux après qu'avant mais il y a encore du travail dans le domaine. Exemple de la vierge à Sainte-Sophie sans flash, sans trépied, avec un peu de zoom. J'ai récolté quelques idées à explorer prochainement. Question couleurs et équilibre des blancs c'est la berezina. Je n'ai pas cherché non plus a faire quelque chose de particulier mais pour certaines photos comme celles de l'église sombre, c'est frustrant ne pas pouvoir reproduire en final des couleurs assez fidèles. La prochaine fois je prendrais les photos au format RAW et avec une charte de gris je prendrai les références nécessaires au rééquilibrage des blancs. L'enlèvement de câbles, de personnages et autres objets indésirables sur les photos à occupé une bonne partie de mon temps de retouche. Maintenant mes meilleures retouches sont indétectables. Rien de particulier, des copier-coller, du clonage avec ou sans perspective, mais surtout un savoir-faire qui s'améliore avec la pratique. Voici deux exemples : deux personnages enlevés dans l'allée, un gros câble enlevé. Vous ne voyez rien ? C'est normal.

J'avais dit avant de partir qu'il n'y a pas de photos sortant du lot à faire en Turquie, je n'ai pas changé d'avis. Par contre, il est difficile de ne pas faire de belles photos car c'est un beau voyage avec beaucoup de choses à voir. Mes plus beaux souvenirs de photos ont été faites en Cappadoce, notamment le village d'Uchisar du coté des champs. Le temps n'a pas toujours été clément mais par chance il a fini par se dégager en Cappadoce... un jour trop tard sinon ça aurait été parfait. A noter une série de 25 fleurs (pas visibles dans la galerie) qui serviront à la création d'un poster ou a des fonds d'écran.

Voici les points d'entrée de la galerie photo :

mercredi 6 mai 2009

eCafé

Avant de partir en Turquie, je me suis équipé d'un Netbook. Vous savez, ces petits ordinateurs très à la mode qui s'emmènent dans un sac avec vous au travail ou en voyage. Mon objectif premier : décharger les photos, faire des sauvegardes sur clé USB, commencer à trier et commenter les photos. Mon objectif second : surfer sur internet, consulter et envoyer des emails. Mon objectif troisième : passer le temps avec des petits jeux, de la musique ou en consultant des albums photos de voyage. Mon choix s'est porté sur le eCafé de Hercules. Certaines caractéristiques ont attiré mon attention : 6 heures d'autonomie, indispensable quand on peut passer de nombreuses heures dans un car, un train ou un aéroport ; disque dur 60 Go, un peu juste mais suffisant, le stockage sous forme de mémoire flash est par contre insuffisant dommage car ça aurait été moins bruyant et moins fragile ; prise ethernet, pour me connecter à mon réseau local sans même allumer mon PC de salon ; 250 euros, un prix abordable ; système Linux pré-installé, Windows est trop gourmand, inintéressant et mal sécurisé. Au déballage on constate que tout y est. D'entrée l'esthétique est mise à mal lorsqu'on monte la batterie 6 heures qui fait verrue en-dessous du Netbook. A l'usage, la verrue revèle quelques utilités : elle incline le clavier ce qui rend la frappe plus ergonomique et elle sert de poignée naturelle pour prendre en main le Netbook.

On découvre, à la mise en route, l'interface épurée spécialement proposée par Hercules sur son eCafé. Les habitués de Windows voudront installer Windows, les habitués de Linux voudront installer leur Linux. J'ai choisi de garder l'interface épurée pour l'évaluer. Hercules a conçu des d'Univers, chaque Univers permettant d'accéder à des grosses icones pour lancer des applications. Voyons un par un ces univers :

Univers Communiquer : Il comprend, un navigateur Web (Firefox), une messagerie (Thunderbird), un chat (Pidgin), une radio Web (Rhythmbox). Je dois avouer que je suis particulièrement gâté car j'utilise sur mon PC de salon exactement ces quatre mêmes applications, donc aucun souci pour moi d'adaptation ou de transfert de signets, de carnet d'adresse. C'est appréciable. Enfin il y a un outil intitulé Connexions. Indispensable, il permet à l'eCafé de se connecter à internet par Wifi ou par Ethernet. Les connexions Wifi réussies sont mémorisées et la connexion Wifi est automatiquement relancée à chaque démarrage de l'eCafé.

Univers Jouer : Il comprend sept petits jeux de style Tétris, Démineur, Solitaire...

Univers Multimédia : Il comprend, un gestionnaire de photos (F-Spot), un outil de dessin (KolourPaint), un lecteur de DVD externe, un lecteur de vidéo (Totem), un lecteur de musique (Rhythmbox), un lecteur de Webcam fait par Hercules. Comme déjà dit plus haut avec Rhythmbox je suis en terrain connu. Les vidéos ne sont pas vraiment ma tasse de thé. F-Spot est nouveau pour moi, il s'agit de l'application la plus importante sur mon Netbook, j'ai décidé de garder et tester F-Spot.

Univers Travailler : Il comprend, un compte bancaire (HomeBank), un traitement de texte (OOWriter), un tableur (OOCalc), un lecteur PDF (Evince), un agenda (Sunbird), un logiciel de présentation que je ne connais pas. Cet univers ne me concerne pas trop, je préfère utiliser du cloud computing avec mon compte gmail par exemple ou bien éventuellement Abiword pour les lettres et Gnumeric pour le tableur.

On accède aussi aux entrailles de l'ordinateur via un gestionnaire de fichier (Nautilus) et un terminal (celui de Gnome). L'installation de logiciels et la configuration de l'ordinateur se fait avec l'outil Drakconf de Mandriva Linux.

Les trois premiers Univers de l'eCafé correspondent grosso-modo à l'utilisation que je compte en faire. En parcourant le menu principal, je découvre qu'il y a aussi GIMP sous l'intitulé Logiciel de Retouche d'images. Je n'ai pas l'intention de retoucher mes photos sur un Netbook mais avoir GIMP sous la main peut s'avérer utile par exemple pour se faire vite une petite carte postale qu'on envoie par email.

Reste le branchement au réseau local par la prise Ethernet. Avec une box en mode routeur, une fois l'eCafé relié au réseau, l'outil Connexions permet d'accéder en quelques clics à internet. Mon souhait est en fait d'accéder à mon disque dur connecté au réseau. Il devrait être possible de le faire avec Drakconf et les partages réseaux mais j'ai plutôt choisi d'installer avec Drakconf un gestionnaire FTP (gFTP) et de l'utiliser pour transférer mes fichiers du Netbook au disque réseau et vice-et-versa.

La boucle est bouclée, aucun souci même mineur n'est à déploré. Je ne pense pas m'être trompé sur mon achat. Il est possible d'aller beaucoup plus loin avec l'eCafé qui est un véritable ordinateur sous Linux malgré son interface épurée. Je ferai le point là-dessus dans un prochain billet.