Nouveau voyage en vue. Pour la première quinzaine de février je pars quinze jours sur l'Ile de Paques puis visiter Santiago et Valparaiso au Chili. J'ai décidé de partir à cette période car c'est la période du festival Tapati. Deux familles s'affrontent dans des épreuves inspirées de l'ancienne tradition de l'homme-oiseau. Evidemment pas question de risquer sa vie à chercher un oeuf sur un îlot battu par les vents mais ce festival festif contient quelques épreuves sportives qui ont l'air savoureuses. J'ai choisi le voyagiste Adeo un des rares voyagistes à proposer une semaine complète pour le festival. Le prix du voyage est cher mais la vie sur l'île n'est pas donnée surtout à cette période. A noter que le voyagiste ne propose pas de guide ni vraiment de visites organisées. Normalement il y a un accompagnateur mais comme on ne sera que 3 ou 4 quatre participants il n'y en aura pas. Chacun pourra organiser son temps libre comme il l'entend. C'est le principe du voyage par Adéo.

En dehors du festival, je compte sillonner l'île à vélo. Elle est minuscule et j'ai programmé trois balades pour bien en faire le tour. Il y aussi des excursions prévues par le voyagiste. Les statues, appelées Moaï, sont souvent photographiées en contre-jour sur un fond de soleil levant ou couchant. C'est particulièrement vrai sur certains sites orientés Est-Ouest comme Tongariki (à prendre le matin) ou Akavi (à prendre le soir).

Les guides touristiques ne sont très prolifiques sur Santiago. J'y reste 3 jours. Valparaiso parait plus conviviale. J'y reste 2 jours. Le vol aller m'emmène de Paris à L'Ile de Paques via deux escales. Le retour se fait de Santiago vers Paris avec une escale. L'arrivée directe à L'Ile de Paques permet de découper clairement le voyage en deux parties. Dans le programme initial on devait arriver à Santiago, puis aller à l'Ile de Paques, puis retour à Santiago. Du coup il y a moins de temps perdu dans les transports.