Le Cap vert est un archipel composé de dix îles et situé au large du Sénégal. Le mois de décembre y est clément avec des températures de plus de 25 degrés en bord de mer. Difficile de s'y croire en hiver ! Chaque île à son identité de la plus jeune à la plus ancienne car aucune n'est apparue en même temps qu'une autre. Il faut donc choisir son île en fonction de son activité et pour changer d'activité il faudra changer d'île par ferry ou par petit avion local. J'ai choisi d'y faire un trek d'une semaine et au Cap Vert l'île au trek c'est : Santa Antao.

Pas d'aéroport à Santa Antao, je débarque donc sur l'île de Sao Vicente direct depuis Paris. Je retrouve sur place 9 autres trekkeurs du voyagiste Atalante qui seront pendant cette semaine mes compagnons de randonnées. La première journée est plutôt calme à Mindelo, pas grand chose à faire, je profite de la douceur pour boire une bière sur le balcon de ma chambre d'hôtel. Tôt le matin nous embarquons sur un ferry pour une courte traversée direction Porto Novo sur l'île de Santa Antao. Un minibus nous amène au centre de l'île perché dans les nuages pour démarrer notre trek.

Les premiers pas se font dans le cratère de Cova où nous découvrons des cultures et les premières habitations. Le terrain est plat, mais ce sera le dernier plat du circuit ! Au bout du cratère nous nous retrouvons au sommet d'un grand cirque volcanique dit Vallée de Paul. Un interminable chemin pavé de 80 lacets descend dans le cirque jusqu'au village central où nous sommes hébergés chez Sandro. Arrivé tôt l'après-midi c'est l'occasion de faire un peu connaissance avec le groupe et avec des locaux bien sympathiques. Le soir les jeunes du village s'entraînent au tambour pour le carnaval de printemps. Le lendemain matin nous partons par un chemin dans le cirque jusqu'à une crête rocheuse et un restaurant avec vue splendide sur les cultures en contre-bas. Puis de nouveau une longue descente à travers les cultures d'igname pour se retrouver à la sortie de la Vallée de Paul en bord de mer. Coq ou vagues nous empêcheront de dormir cette nuit malgré la fatigue accumulée et une bonne quantité de punchs bus.

Le troisième jour de randonnée nous traversons la région située entre Paul et Ribeira Grande. De montée en descente nous traversons les ravines et les villages isolés. Seuls un chemin pavé les relie. Le soir nous rejoignons Ponta Do Sol. C'est là que notre guide Diddy habite. Il va saisir sa guitare pour nous chanter 3 chansons capverdiennes dont les incontournables de la légende locale Cesaria Evora. La quatrième jour est le plus long. Nous traversons le magnifique village perché de Fontainhas. Puis nous empruntons un sentier pavé côtier qui surplombe la mer le long des criques et des falaises. C'est assez somptueux. A la fin du sentier mieux vaut ne pas se baigner car la plage est faite de sables mouvants mortels. Nous dormons à Cha de Igreja.

Jusqu'ici assez courbaturé, je commence le cinquième jour en forme. C'est une ascension qui nous attend pour un col à 700 mètres avec une fin de montée difficile pour certains. Vue magnifique quand nous franchissons le col sur la vallée de Ribeira Grande. Nous descendons encore et encore jusqu'au village où un minibus nous emmène à Cha de Pedras. C'est notre dernière nuit sur l'île de Santa Antao et pour la première fois il pleut. Le sixième et dernier jour de randonnée est l'occasion d'effectuer une grosse montée de 1100 mètres jusqu'au plateau de Cavo. Le chemin est pavé et glissant. Heureusement la pluie cesse et nous pouvons continuer sans prendre de risque de glisser sur une forte pente. Vers la fin de l'ascension, à certains moments je m'aide des mains. Mon sac photo m'encombre. Le groupe est épars lorsque nous arrivons au sommet dans les nuages. Une partie du groupe dont moi prenons le mauvais chemin. Inquiet je monte sur une butte avec mon imper bleu et je me fais repérer par le reste du groupe parti sur un autre chemin. Ouf ! finalement tout le monde se retrouve sur le bon chemin. Après un dernier pique-nique sur l'île de Santa Antao, nous reprenons le ferry pour Mindelo. Nous faisons un gros et très bon repas d'adieu le soir dans la douceur locale. Notre voyage sur les îles du Cap Vert s'achève.

Voici les photos :